Les Idées Neuves #2

Une centaine de nouvelles Idées Neuves ont émergé de cette seconde édition. Si la cérémonie au Quartz a couronné Gwenaël le Lay pour ses innovations dans le domaine agricole, deux prix spéciaux ont également été remis.
Comme l’an passé, il a été tellement difficile de trancher...

Nous ne pouvions pas de fait, nous arrêter là sans vous proposer une 3e édition car vous le verrez dans cette rétrospective, le Trophée Les Idées Neuves#2, on a adooOooré ça !

PRÉSENTATION DE L’ÉDITION 2016

L’avis du parrain

Laurent Hué

Le fondateur de SAOOTI a attrapé très vite le virus de l’innovation. Avec 222BP, il est aujourd’hui l’accélérateur de business des startup Bretonnes :
« Avoir une idée n’est déjà pas à la portée de tous mais la concrétiser, en faire un projet porteur, cela peut être une sinécure. Notre trophée montre que c’est possible de réussir en région. »

L’accompagnement

Créer et pérenniser une entreprise requiert une agilité très forte du porteur car il doit faire face à nombre de problématiques : humaines, financières, technologiques, marché, usages… Accompagner les créateurs c’est les aider dans la structuration de leur projet, la réflexion sur leur stratégie de développement et leur ancrage dans le tissu économique de notre territoire.

Austin 2018

A Austin, on parle innovation autrement, en mettant davantage l’accent sur l’impact sociétal des technologies que sur la taille des écrans.
Ce foisonnement démontre comme nulle part ailleurs à quel point l’innovation peut avoir un impact dans tous les domaines. Y aller pour confronter ses idées, son expérience peut donner un nouvel élan à un projet.

Le Gagnant

Gwenaël Le Lay Fondateur de Copeeks

Ce diplômé de l’Université de Strathclyde à Glasgow a effectué la majeure partie de sa carrière dans les télécommunications au sein d’Orange SA.

Brillant ingénieur durant plus de 18 ans, il n’a su résister à un retour aux sources.

Avec Copeeks, il réussit la parfaite synthèse entre la recherche et développement dans le digital et le monde agricole ou il a baigné durant toute son enfance.

Grâce à son innovation, les professionnels de l’agriculture peuvent monitorer de manière intelligente leurs exploitations, qu’il s’agisse d’élevage ou de culture.

Une idée neuve qui aurait fait la fierté de son grand-père, n’en doutons pas car son boitier truffé de technologie facilite grandement la vie des fermiers : Taux d'humidité, pression atmosphérique, taux d'ammoniaque, détection de présence, photos, sons, vidéos tout est transmis à l'ordinateur de l'agriculteur.

7 questions à Gwenaël Le Lay

Comment avez-vous découvert le Trophée des Idées Neuves ?

C’est mon épouse qui avait repéré un article dans Ouest-France. Elle m’a encouragé à me renseigner et pourquoi pas à y aller. J’ai pris contact avec le référent CMB de Lannion qui m’a confirmé que le concours était ouvert aux porteurs dont le projet était déjà lancé. J’ai donc tenté l’aventure.


Qu’attendiez-vous de ce trophée ?

Je trouvais intéressant la mise en avant de l’aspect régional de ce trophée. Le CMB est la première banque du secteur agricole en terme de sociétaires issus de l’agriculture. Je me suis dit que qu’un projet comme Copeeks ne pouvait que leur parler.


Comment avez-vous vécu cette aventure ?

Ça a été une aventure enrichissante pour moi et valorisante pour mon projet. Lorsque j’ai été reçu lors du Pitch day, j’ai senti un jury très pro, très à l’écoute. Ils avaient bien étudié le sujet et cela a donné lieu à des échanges très riches.


Et le coaching ?

Nous nous croisons régulièrement avec Laurent Hué car nos locaux sont très proches. Je dois le voir bientôt pour parler levée de fonds. Je ne vais pas pouvoir donner beaucoup de détails mais il est de bon conseil et a une bonne connaissance du numérique.


Racontez-nous Austin…

Je suis principalement allé à des conférences autour du sujet de l’agriculture numérique. Il y avait également tout un hall d’exposition où il y avait les stands de Start-Up de tous les pays, le pavillon French Tech et pleins de choses sur la vidéo et l’audio. Vous le savez, c’est un domaine que je connais bien. C’est un salon très axé sur le multimédia, au sens propre du terme… Il y a vraiment une grande richesse d’exposants et d’intervenants. C’est un salon qui permet de mettre son projet en perspective dans tous les domaines. Il y a des réflexions très avancées sur tous les sujets.


Quel bilan pour vous et Copeeks ?

Nous avons gagné de la visibilité, c’est sûr ! Il y a également de la reconnaissance pour notre activité. J’espère vraiment que notre victoire va augmenter le nombre d’initiatives dans l’agriculture numérique. Il y a un vrai potentiel en Bretagne.


Un conseil pour les futurs candidats ?

Il est nécessaire de travailler son dossier sur tous les axes avant de le présenter car le jury est de qualité. Ne faites pas le concours pour le prix mais d’abord dans une démarche de validation et de consolidation de votre projet.

Mais allez-y !

LE TROPHÉE DES IDÉES NEUVES #2, C’EST

100 projets
1 journée de pitchday passionnantes
3 prix
des centaines d’e-mails
45 litres de café
120 jours de suspens

ET DES DIZAINES DE SOURIRES
POUR UN PODIUM EXCEPTIONNEL

L’édition 2017 en images

La seconde édition du trophée des idées neuves aura été celle de la confirmation ! Cette année 2017 aura prouvé, si besoin était, que la Bretagne fourmille d’idées neuves et que le Crédit Mutuel de Bretagne en pourrait se passer des les accompagner dans une troisième édition.

LE TROPHÉE 2017

Découvrir ce qu’il s’est passé en 2016